Liban: Moscou et Téhéran renouvellent leurs propositions d’aides aux FAL


Alors que le Président Michel Aoun se rend en visite officielle en Arabie saoudite et au Qatar (09-12/01), avec l’espoir de relancer, même partiellement, le programme d’aide franco-saoudien au profit des FAL (DONAS), et d’obtenir des Qataris des aides pour renforcer les moyens des services de sécurité libanais, l’Iran et la Russie faisaient savoir leur souhait de fournir des aides matérielles à la Défense libanaise.

L’Iran l’a fait savoir, le 06/01, par la voix du Président de la Commission de sécurité nationale et de politique extérieure au Parlement le député Alaeddin Boroujerdi qui se trouvait à Beyrouth.

La Russie a trouvé un relais proche du Président Michel Aoun, le Ministre d’Etat à la Présidence Pierre Raffoul, pour révéler des discussions avec le Liban pour la fourniture pour $500m d’armes aux FAL, dont des chars T-72 et des LRM (interview à RIA, 07/01).

L’Egypte, qui attend elle aussi la visite du Président Aoun, recevait dernièrement une délégation militaire libanaise venue discuter d’une série de programmes au profit des FAL dont des donations d’aéronefs.

Cette agitation autour des aides aux FAL, alors que la communauté internationale craint pour la stabilité du Liban devant les menaces terroristes grandissantes, coïncide avec la réactivation par le Président Aoun du Conseil de sécurité nationale qui vient de tenir sa première réunion après une longue période d’inactivité. Au cours de cette réunion, sous la présidence du chef de l’Etat, il a été question d’intensifier la lutte contre le terrorisme et contrer toutes menaces émanant d’Israël.

Dans cette note de 4.557 mots, réservée à ses clients, MESP revient sur les principaux programmes d’aides des partenaires traditionnels et nouveaux du Liban, sur les forces et faiblesses de ces programmes, et sur les enjeux qui y sont liés.

1 thought on “Liban: Moscou et Téhéran renouvellent leurs propositions d’aides aux FAL”

  1. Pingback: Liban - France: Le MinDef Jean-Yves Le Drian à Beyrouth: repartir sur des bases solides - MESP

Comments are closed.