Arabie Saoudite: Vastes remaniements: Le clan Salman consolide ses pouvoirs


Quarante-huit heures après la visite à Riyad du Secrétaire à la Défense américaine Jim Mattis dans le cadre d’une tournée régionale, le Roi Salman Ben Abdulaziz ordonnait une série de remaniements à des postes-clés du pouvoir : dans la sécurité, à l’énergie, dans les provinces et régions, dans l’éducation et la culture, etc. Mais s’il y a un nom et une nomination qui résument les motivations de ces remaniements, ce serait le prince Khaled Ben Salman Ben Abdulaziz qui est nommé au poste stratégique d’Ambassadeur à Washington. L’autre point fort de ces remaniements semble être la création d’un Centre pour la sécurité nationale, intégré au diwan royal.

Dans cette note de 2.442 mots, MESP (i) présente les principaux postes réaffectés dans le cadre de ces remaniements : Mohammad al-Ghufeïli (Conseiller pour la Sécurité Nationale), le prince Fahd Ben Turki Ben Abdulaziz (commandant des Forces terrestres), Ahmad al-Assiri (RG), Ibrahim al-Omar (SAGIA), le prince Khaled Ben Salman Ben Abdulaziz (Ambassadeur à Washington), le prince Abdulaziz Ben Salman Ben Abdulaziz (autre fils du Roi, Ministre d’Etat à l’Energie), etc.

Dans cette note, réservée à ses clients, MESP (ii) présente le nouveau Centre pour la sécurité nationale, ses objectifs et son mode de fonctionnement.

Dans cette note aussi, MESP (iii) tente d’évaluer l’impact de ces changements sur les équilibres politiques internes et sur le rapport des forces entre le Prince héritier Mohammad Ben Nayef Ben Abdulaziz et le clan Salman qu’incarne désormais ouvertement le vice-Prince héritier Mohammad Ben Salman Ben Abdulaziz, et (iv) s’attarde sur l’importance de la nomination du fils du Roi Salman, et frère de MBS, le prince Khaled (pilote de combat dans la RSAF et directement engagé dans la guerre contre l’Etat Islamique), au poste d’Ambassadeur à Washington.