MENA: Nouvelles commandes de Rafale en vue?


Qui parmi le Qatar ou l’Egypte passera le premier une nouvelle commande de Rafale ? Ou est-ce Abou Dhabi qui se décidera enfin à se doter de l’avion de combat français ? Le paramètre politique suppose que ces trois partenaires de la France sont quasiment à égale distance d’une commande de Rafale.

Dans cette note, de 2667 mots, MESP en arrive à la conviction que « sous ce parapluie politique favorable, dans ces trois cas, les Français peuvent espérer concrétiser de nouvelles commandes de Rafale dans le Golfe et en Egypte », et que « les négociations, techniques, puis financières et industrielles, peuvent être menées et poursuivies au rythme voulu par ces clients arabes toujours aussi bien disposés à l’égard de leur partenaire français ».

Dans cette note, réservée à ses clients, MESP évalue le « paramètre politique », particulièrement déterminant dans le contexte actuel, qui motiverait une commande de Rafale par Doha (qui accueillera le Président Emmanuel Macron le 07/12), par Le Caire (dont les Forces armées sont particulièrement satisfaites de leur flotte actuelle de Rafale) ou encore par Abou Dhabi (qui doit concrétiser incessamment son contrat de modernisation des Mirage 2000-9).